Gilles Sade
par Gilles Sade
Sommaire
Gilles Sade
par Gilles Sade
payer en visa au casino La plupart des casinos en ligne et autres sites de jeux d'argent permettent actuellement à leurs membres d'utiliser une carte de crédit pour effectuer des dépôts ou retirer leurs gains. Cependant, et à partir du 14 avril prochain, il sera interdit aux entreprises de jeux de hasard d'autoriser les consommateurs britanniques à utiliser les cartes de crédit pour parier. Cette décision fait suite à une annonce de la Commission des jeux de hasard du Royaume-Uni.

Les cartes de crédit mises en cause dans la dépendance des joueurs en ligne

Cette décision intervient deux ans après que des associations caritatives, dont GambleAware et Citizens Advice, ont exhorté le gouvernement à mettre en œuvre une politique visant à protéger les Britanniques contre les risques de la dépendance au jeu. Les principaux sites de paris, dont PokerStars, Betfair, 888 et Bet365, permettent tous à leurs clients d'effectuer des dépôts en ligne à l'aide de cartes de crédit. Ce qui a conduit les militants à avertir le gouvernement que ces facilités augmentaient le risque d'endettement des joueurs. Les estimations de UK Finance, l'organisme commercial des banques et du secteur financier anglais, suggèrent que 800 000 consommateurs utilisent leur carte de crédit pour jouer au casino en ligne. Selon la commission, 22% des personnes qui parient en ligne avec des cartes de crédit sont considérées comme des joueurs dépendants ou problématiques. L'année dernière, le Guardian a rapporté le cas d'une joueuse à problème qui a utilisé neuf cartes de crédit pour dépenser des centaines de milliers de livres auprès de nouveaux casinos en ligne. Selon elle, les plateformes ont ignoré les signes évidents d'une dépendance en spirale. Ses pertes comprenaient 54 000 £ du jour au lendemain lorsqu'elle a été autorisée à placer des paris d'une valeur de plus de 380 000 £ sur un site Web en une seule session.

Empêcher les Britanniques de jouer avec l'argent qu'ils n'ont pas !

Neil McArthur, directeur général de la Gambling Commission, a ainsi déclaré : « Les jeux d'argent par cartes de crédit peuvent entraîner des dommages financiers importants. L'interdiction que nous avons annoncée aujourd'hui devrait minimiser les risques de préjudice pour les consommateurs afin d'éviter qu'ils ne jouent avec de l'argent qu'ils n'ont pas. » La consultation qui a conduit à la décision de la commission a inclus les portefeuilles électroniques, indiquant que des services de paiement tels que PayPal seront probablement inclus dans l'interdiction. Le Guardian a révélé l'année dernière que ces fournisseurs avaient permis aux joueurs à problème de contourner les limites bancaires et de dépenser jusqu'à 150 000£ par jour.Interdiction des cartes de crédit pour parier en ligne La ministre de la Culture, Helen Whately, a déclaré: "Il existe des preuves évidentes du préjudice que les consommateurs subissent en pariant avec de l'argent qu'ils n'ont pas. Il est donc tout à fait juste que nous agissions de manière décisive pour les protéger. Au cours de l'année écoulée, nous avons introduit une vague de mesures plus strictes, notamment en réduisant la mise maximale sur les terminaux de paris à cote fixe, en renforçant les contrôles d'âge et d'identité pour les jeux en ligne et en élargissant le soutien des spécialistes nationaux via le plan à long terme du NHS. Nous avons également obtenu une série d'engagements de cinq grands opérateurs de jeux qui incluront un financement de 100 millions de livres sterling pour le traitement des joueurs à problèmes."

« Il reste encore beaucoup à faire »

«Mais il reste encore beaucoup à faire. Nous procéderons à un examen de la loi sur les jeux de hasard pour nous assurer qu'elle soit adaptée à l'ère numérique. Et nous lancerons une nouvelle stratégie nationale de lutte contre les dépendances en 2020. » Eytan Alexander, directeur général de l'organisme de traitement des dépendances UKAT et ancien dépendant aux jeux d'argent, a salué la décision d'interdire les cartes de crédit, mais a déclaré que d'autres mesures étaient nécessaires pour protéger les consommateurs. «C'est un soulagement d'entendre que des mesures positives sont prises et je crois vraiment que cela aidera les joueurs à problèmes actuels et futurs qui jouent avec de l'argent qu'ils n'ont pas nécessairement. "Cependant, à l'UKAT, ce que nous souhaitons voir, ce sont des mesures prises pour cibler les programmes VIP qui récompensent les joueurs avec des avantages plus leurs paris sont élevés et réguliers. Cela pourrait encourager les joueurs plus jeunes et plus vulnérables à jouer de manière excessive afin d'atteindre le statut VIP. Nous encourageons la Commission des jeux de hasard à prendre une position ferme et rapide à ce sujet" D'autres pays européens pourraient d'ailleurs suivre l'exemple du Royaume-Uni.

Plus d'articles

Les casinos de la Côte Basque et des Landes à ne rater sous aucun prétexte
Les casinos de la Côte Basque et des Landes à ne rater sous aucun prétexte
20 June 2024 | par Gilles Sade
Lire plus
Gambling school ou l’Académie des jeux d’argent
Gambling school ou l’Académie des jeux d’argent
16 June 2024 | par Maxime Cesaire
Lire plus
Pas de jeux d’argent avant 21 ans
Pas de jeux d’argent avant 21 ans
13 June 2024 | par Gilles Sade
Lire plus

Souscrivez à la newsletter! Recevez des bonus en exclusivitée..

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les derniers bonus et promotions en exclusivité.

Pour tout autre sujet, n’hésitez pas à nous contacter !