Gilles Sade
par Gilles Sade
drive pasino

La crise sanitaire que nous traversons actuellement est l’occasion pour de nombreuses industries d’adopter de nouvelles pratiques et de transformer leurs manières de fonctionner. Le secteur du divertissement, en particulier, a été fortement touché, car considéré comme non essentiel par de nombreux gouvernements. Les casinos, par exemple, n’ont pas toujours pu réouvrir leurs portes. Face à la concurrence des sites en ligne, ils sont contraints d’inventer de nouvelles façons de faire s’ils veulent pouvoir se maintenir à flots. 

Parmi les initiatives les plus originales que l’on a pu observer, on retrouve par exemple celle du casino Drive. Explications. 

Le casino Drive, un moyen de continuer à jouer malgré les restrictions ?

L’industrie des casinos terrestres a énormément souffert du manque à gagner provoqué par les mesures de confinement prises l’année dernière. Contraints de fermer leurs portes, les conséquences sur leur chiffre d’affaires ont été désastreuses, et nombre d’établissements ont tout bonnement dû fermer leurs portes. 

Malgré une reprise timide des activités, en pointillés puisque les mesures prises les dernières semaines sont plus strictes, les casinos terrestres ont rencontré des difficultés à redresser la barre. Pour y parvenir, ils ont dû se montrer particulièrement créatifs, et emprunter notamment au cinéma le concept de Drive. 

Mais qu’est-ce que le casino Drive exactement ? En effet, si on comprend très bien comment il est possible de regarder un film sur grand écran en plein air en restant dans sa voiture, l’activité de casino qui suppose de se trouver devant une table de jeu ou une machine à sous est plus abstrait. La réalisation de ce projet est donc un grand défi pour les opérateurs qui ont décidé de le tenter. Et reste à savoir s’il sera à la hauteur des attentes des joueurs qui n’ont pas pu se rendre au casino depuis plusieurs mois maintenant. 

Une stratégie payante pour maintenir les casinos ouverts malgré les contraintes sanitaires ?

Sachant que les joueurs ne sont toujours pas en mesure de profiter des plaisirs du casino de manière “normale”, les établissements ont songé à la stratégie du drive pour maintenir leur activité. Pour convaincre les réticents, qui privilégient leur sécurité sur la possibilité de tenter leur chance à la roulette ou aux slots, les casino pensent que cette idée originale devrait leur permettre de profiter d’une publicité à la fois positive, mais aussi d’intriguer les joueurs. 

On avait déjà vu apparaître dans les établissements des box individuels pour permettre aux joueurs de limiter les contacts entre eux. Mais les choses sont plus compliquées avec les machines à sous, qui requièrent des mesures plus strictes (notamment pour manier le bandit manchot). 

Le Drive permettrait alors de contourner ces restrictions, en particulier pour les jeux de table qui impliquent une certaine promiscuité entre les joueurs, et qui ont été mis de côté au moment de la première réouverture des casinos terrestres. 

L’idée de Benjamin Abou, qui dirige le casino Pasino qui devrait être le premier à mettre en place ce concept, permettrait donc de jouer sans même sortir de sa voiture. Un concept ingénieux, mais qui ne semble, encore une fois, pas réellement adapté aux machines à sous. 

En pratique, ça se passera comment ?

La nouvelle tendance des casinos DriveLe premier casino Drive devrait se présenter sous la forme d’une aire de jeu de plus de 2,500 mètres carrés au total. La grande majorité de cette aire sera positionnée sur les anciennes places de parking de l’établissement, converties en box individuels sous des tentes permettant aux joueurs de garer leur véhicule d’un côté, et de jouer aux slots de l’autre. 

Ces espaces sur mesure et individuels devraient se compter au nombre de 17, 7 d’entre eux disposant d’une superficie de 9 m², et les autres de 25 m² avec plusieurs potes de jeux, en fonction des préférences des joueurs. Chacun devrait avoir une banquette et une table basse pour les jeux de...table. Mais aussi une machine à sous et un mini bar. Le port du masque restera bien sûr obligatoire, et les gestes barrières seront assurés avec les croupiers. Chaque espace sera également systématiquement désinfecté après le passage d’un joueur pour limiter la propagation du virus. 

Les instigateurs de ce projet un peu fou attendent encore qu’il soit validé par le gouvernement. Il permettrait à de nombreux autres établissements, dans la même situation difficile, de rouvrir leurs portes (ou en tout cas de maintenir leur activité), s’il venait à être accepté par la préfecture de l’Hérault, mais aussi validé par les joueurs eux-mêmes. En attendant, ces derniers peuvent toujours continuer de tenter leur chance sur les plateformes virtuelles

Plus d'articles

Les casinos de la Côte Basque et des Landes à ne rater sous aucun prétexte
Les casinos de la Côte Basque et des Landes à ne rater sous aucun prétexte
20 June 2024 | par Gilles Sade
Lire plus
Gambling school ou l’Académie des jeux d’argent
Gambling school ou l’Académie des jeux d’argent
16 June 2024 | par Maxime Cesaire
Lire plus
Pas de jeux d’argent avant 21 ans
Pas de jeux d’argent avant 21 ans
13 June 2024 | par Gilles Sade
Lire plus

Souscrivez à la newsletter! Recevez des bonus en exclusivitée..

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les derniers bonus et promotions en exclusivité.

Pour tout autre sujet, n’hésitez pas à nous contacter !