Samantha Malka
par Samantha Malka
La sécurité des casinos français

Dans l’imaginaire collectif, on pense souvent que de drôles de tractations peuvent se produire au cœur d’un casino. Ces pensées sans doute nourries par les scénarios de films d’aventure, sont véritablement ubuesques car dans la réalité, les casinos sont soumis à des contrôles constants et minutieux. Aucun argent ne peut s’échapper, s’évaporer comme par magie. Les comptes sont surveillés, scrutés et analysés par des services spécialisés. De même, il est difficile de braquer un casino car même pour des voleurs de haute volée, de nombreux obstacles se dressent sur leur route : agents de sécurité, caméras de sécurité, caisse à températion qui ne contiennent qu’un palier minimum de capitaux, passage régulier des convoyeurs de fonds qui viennent chercher les sommes en espèces, alarmes et chronomètres qui ralentissent l’accès vers les coffres….En résumé, les jeux d'argent ne sont pas à la portée de tous, et il est très difficile de braquer un casino sans y laisser de nombreuses plumes !

Surveillance du Service Central des Courses et des Jeux  

Le Service Central des Courses et des Jeux, qui fait partie des quatre unités centrales de la Direction Centrale de la Police Judiciaire, veille au grain. Cette antenne renferme plusieurs spécialités : la section « contrôle et études » qui a en charge les contrôles techniques et règlementaires des casinos, la section « surveillance par objectifs » qui enquête sur les dysfonctionnements des casinos. Cette section a le pouvoir de sanctionner le personnel et d’exclure administrativement des joueurs.

Des policiers spécialistes du monde du jeu

La division de la logistique et de la coordination opérationnelle a quant à elle pour mission de former le personnel du Service Central, les correspondants sur le terrain ainsi que des magistrats qui auront un jour ou l’autre, l’honneur de croiser des voleurs de casinos. C’est dans un endroit secret, niché au sous-sol du ministère de l’Intérieur que se déroulent ces formations. Les policiers spécialisés du Service Central des courses et des jeux, enseignent les rudiments des tricheurs. Cette salle renferme des tables de jeux, des machines à sous parfois trafiquées, des jeux de cartes... Les enquêteurs et les magistrats reçoivent une formation poussée, qui leur permettra de mettre la main sur tout type de fraudes.

Une police des jeux aux aguets

Il existe de nombreuses autres spécialités au sein du Service Central des Courses et des Jeux. Autant dire qu’il est quasiment impossible de passer à travers les mailles du filet. L’action de ce service est réalisée par des correspondants dans les départements de notre territoire. Ils surveillent l’exploitation des casinos, des cercles de jeux, des hippodromes et des établissements de jeux. En règle générale, la surveillance quotidienne est effectuée par les correspondants en province et les audits (qui ont lieu tous les cinq ans) sont assurés par les policiers du Service Central. Lorsque le fonctionnement d’un établissement a l’air suspect (d’après les retours des correspondants et des clients), alors le Service Central des Courses et des Jeux mène un contrôle rapide et ciblé. Dans ce cas, les policiers du service viennent enquêter quelques jours dans l’établissement. Rappelons que les casinos sont sous la tutelle des ministères de l’Intérieur et du Budget. Les sommes reversées par les casinos à l’Etat sont vertigineuses. En 2019/2020, les casinos français ont reversé plus de 970 millions d’euros à l’Etat et aux collectivités territoriales, ce qui représente 53% du Produit Brut des jeux. Les casinos ont intérêt à jouer le jeu. Car en cas de manquement grave, la sanction est fatale : une suspension ou une révocation d’agrément peut obliger un établissement à fermer ses portes.

Tout est passé au peigne fin

Le Service Central des Courses et des Jeux, appelé plus communément la police des jeux, vérifie tout : de la tenue quotidienne d’un registre (validé par le comité de direction de l’établissement), au changement de jetons en passant par le recensement de jetons abandonnés par les clients (l’argent provenant de ces jetons est souvent reversé à des œuvres caritatives mais tout doit être notifié à l’euro près sur le registre) … Tout passe sous leur contrôle. Même les machines à sous sont étroitement surveillées. Celles-ci sont agréées par le ministère de l’Intérieur et à chaque événement (réparation, déplacement d’une machine à sous), le Service Central des Courses et des Jeux doit en être averti. Les gérants des casinos montrent donc patte blanche. Pour eux, faire preuve de transparence et de rigueur est nécessaire s’ils veulent poursuivre l’exploitation de leur établissement de jeux. Résultat, cette coopération entre police des jeux et exploitants se passe bien. Dans le monde du jeu, il n’y a aucune place pour le hasard !

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus d'articles

Les casinos de la Côte Basque et des Landes à ne rater sous aucun prétexte
Les casinos de la Côte Basque et des Landes à ne rater sous aucun prétexte
20 June 2024 | par Gilles Sade
Lire plus
Gambling school ou l’Académie des jeux d’argent
Gambling school ou l’Académie des jeux d’argent
16 June 2024 | par Maxime Cesaire
Lire plus
Pas de jeux d’argent avant 21 ans
Pas de jeux d’argent avant 21 ans
13 June 2024 | par Gilles Sade
Lire plus

Souscrivez à la newsletter! Recevez des bonus en exclusivitée..

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les derniers bonus et promotions en exclusivité.

Pour tout autre sujet, n’hésitez pas à nous contacter !