Samantha Malka
par Samantha Malka
jouer ecolo

Tout comme l’industrie du jouet, les opérateurs de jeux en ligne ont pris la mesure de leur impact sur la planète bleue. La première privilégie les matériaux recyclables comme le bois en opposition aux plastiques, quand c’est possible. Et les seconds contribuent à réduire la facture en électricité à l’opposé des casinos terrestres dont les machines à sous restent gourmandes en source lumineuse.

Mais recourir de plus en plus à la numérisation et aux nouvelles technologies n’est pas forcément synonyme de ressources préservées, sauf si les joueurs du monde entier adoptent une conduite éco-responsable sur le net. C’est heureusement la tendance actuelle et chaque effort compte lorsqu’il s’agit de sauver la planète!

Surfer sur la vague écologique

C’est tentant, mais tout le monde se sent-il concerné? En 2021, plus que jamais Internet a le vent en poupe même s’il peine encore à peser dans la balance de l’économie verte. D’un côté, faire ses courses en ligne, consommer des produits de la Culture et s’amuser à des jeux de casino après une journée de travail bien remplie permettent de limiter la casse en réduisant les déplacements inutiles en ville, et in fine, la pollution. Cette diminution indirecte de l'effet de serre aurait pourtant besoin de coups de pouces supplémentaires comme nous y invite le concept de la Décroissance. Il faut encore réfléchir à des alternatives aux réseaux sociaux comme l’application “Green Wire”, soulignent les regroupements Extinction Rébellion ou encore Greenpeace.

Située entre “règne naturel” et “règne digital”, l’écologie 2.0 séduit majoritairement les jeunes actifs ainsi que les édudiants qui ont pu être adeptes des jeux écologiques sur le développement durable comme les green games dans leur enfance. Ainsi, la boucle pourrait être bouclée en augurant une humanité écologique naissante.

Sous le clavier, la plage: une utopie?

D’un autre côté, même si les plus jeunes ont été sensibilisés tôt au sauvetage de la Terre par la militante Greta Thunberg, ou plus tard par l’“European green deal”, il n’en demeure pas moins que l’empreinte carbone générée par le stockage des données numériques est considérable. Selon le journal anglais The Guardian, il semblerait qu’1 milliard de tonnes de CO2 soit produit par l’utilisation massive d’internet, c’est-à-dire 2% des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale!

La Terre est menacée principalement de désertification: 76 tonnes de terres arables disparaissent chaque seconde selon le site Planetoscope. Et internet est le 6ème pollueur au monde! Comme pour le tri sélectif, c’est l’ensemble de petits gestes qui fera, au final, la réelle différence.

Au purgatoire de l’écologie, ceux qui auront supprimé les messages énergivores stockés inutilement dans leur boîte mail seront auréolés de gloire sans tambour ni trompette, devant leur tablette. Mais l’écologie du geek ou du gamer somme toute invisible, car intime, a aussi son mot à dire. Comme le démontre avec brio l’adage “un battement d’aile de papillon peut déclencher un ouragan à l’autre bout de la planète”, tout a une incidence positive ou négative selon notre intention et celle de ceux qui nous gouvernent.

L’éthique du joueur en ligne

slot écoloÉveiller les consciences sera l’enjeu majeur de ce 21ème siècle. Tout le monde peut agir à son niveau. Naturellement, les casinos virtuels sont plus écologiques, déjà parce qu’ils ne consomment pas d’eau, et n’ont pas besoin de climatisation, c’est pourquoi les plateformes de casinos en ligne participent à leur manière à l’effort collectif. De plus, elles améliorent leur offre avec des jeux plus verts comme “Eco” un jeu éducatif écolo, mais aussi parfois en proposant un label Eco-Poker à l’instar d’ecosia.org (moteur de recherche plantant un arbre pour chaque recherche effectuée).

Quant à l’industrie du jeu, elle n’est pas en reste avec “Playing for the Planet” réunissant 21 groupes parmi les plus importants dont Ubisoft ou Sony Interactive Entertainment autour de la question écologique. C’est une initiative destinée à sensibiliser les joueurs à la réduction de l’empreinte carbone, et on voit à quel point les joueurs de nos jours tiennent compte de cet impact dans le choix de leurs jeux d'argent

Et comme les petits ruisseaux font les grandes rivières, pourquoi ne pas suivre le même chemin en ciblant directement les meilleurs casinos en ligne? Il faut savoir que chaque onglet ouvert sur un écran d’ordinateur consomme 7 grammes de CO2. En sélectionnant directement les casinos de qualité, on évite de gaspiller du temps, de l’argent et du carburant, car plus besoin de se déplacer loin de chez soi pour jouer aux meilleures machines à sous. Grâce à ces économies, la Terre nous dit merci!

Plus d'articles

Les casinos de la Côte Basque et des Landes à ne rater sous aucun prétexte
Les casinos de la Côte Basque et des Landes à ne rater sous aucun prétexte
20 June 2024 | par Gilles Sade
Lire plus
Gambling school ou l’Académie des jeux d’argent
Gambling school ou l’Académie des jeux d’argent
16 June 2024 | par Maxime Cesaire
Lire plus
Pas de jeux d’argent avant 21 ans
Pas de jeux d’argent avant 21 ans
13 June 2024 | par Gilles Sade
Lire plus

Souscrivez à la newsletter! Recevez des bonus en exclusivitée..

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les derniers bonus et promotions en exclusivité.

Pour tout autre sujet, n’hésitez pas à nous contacter !