Sommaire
Maxime Cesaire
par Maxime Cesaire
France jeux d'argent Anj

En France, les bonnes pratiques des jeux de casinos en ligne sont surveillées de près par l’Autorité Nationale des Jeux. Et on peut dire que cela a porté chance à l’ensemble du secteur durement touché par la crise du Covid en 2019. Pour la première fois, chaque domaine ludique a pu constater une nette augmentation, que ce soit les paris sportifs ou même les cartes à gratter en ligne!

Après un net ralentissement de la fréquentation des casinos terrestres, on assiste à une belle remontée qui ne s’est jamais démentie depuis. Pour preuve, on enregistre pour l’année 2023 un RPB record de 13,4 milliards d’euros dans notre pays! Avec les Jeux Olympiques qui se profilent, c’est l’occasion de porter ensemble un toast à la bonne santé des jeux!

Le chiffre d’affaires des jeux de hasard en ligne sur le peloton de tête?

En 2022, l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ) avait pu remarquer une légère baisse de la consommation de jeux en ligne tous styles confondus. Il faut dire qu’après la crise sanitaire mondiale, les joueurs avaient plus à coeur de profiter des vraies plages et de leurs vagues couleur azur que de surfer sur les nouveaux sites de jeux de casinos en ligne!

Ainsi, de 2021 à 2022, on enregistrait seulement 0,8% de hausse tandis que l’année suivante, le secteur se refaisait plaisir avec 2,3 milliards d’euros de PNB, soit une augmentation de 7,2%. C’est du jamais vu en France pour un secteur qui peine toujours à remonter la pente par rapport aux autres pays européens. Car cette année 2023, l’ANJ a communiqué un taux de 3,5% de hausse, ce qui reste encore en dessous des 5,5% de nos voisins.

3,6 millions de joueurs online, cela en fait du monde à combler, que ce soit sur PC ou sur smartphone à l’ombre d’un palmier! Même si les paris sportifs reprennent du galon en cette période de festivités sportives, cette branche peut se voir épisodiquement ralentir, malgré 16 opérateurs reconnus et légalisés par l’ANJ. Ici encore, on assiste à une progression qui est de 6,4%, soit 1,5 milliards d’euros. Qui a dit qu’en France, on ne faisait pas tout pour le sport jusqu’à parier en ligne dessus?

Les casinos renaissent de leur cendre avec un PNB record de 2,7 Mds!

Non loin d’être restés sur la touche, les casinos terrestres de même que les clubs parisiens se portent plutôt bien après la pandémie. Tout miser sur les machines à sous est un bon pari puisqu’à elles seules elles apportent 80% du GGR (Gross Gaming Revenue), c’est-à-dire de “l’eau au moulin”! L’ANJ souligne que près de 73% des maisons de jeux ont même pu dépasser leur chiffre d’affaires d’avant la crise!

En 2023, les maisons de jeux qui sont disséminées à travers la France affichent 8,1% d’augmentation, ce qui correspond à un produit national brut de 2,7 milliards d’euros, de quoi largement repeindre la façade et même les fenêtres! De même, les clubs parisiens au nombre de 7 réputés pour leurs jeux de table et de Poker ont suivi le mouvement avec 119 millions d’euros dans leur escarcelle, contre 107,3 millions d’euros en 2022.

Ajoutons à cela que les casinos ont tout intérêt à continuer à prôner un jeu responsable, s’ils ne veulent pas s’arrêter en si bon chemin en tombant dans le viseur de l’ANJ. À l’approche de l’été, tout comme les abandons d’animaux qui font des ravages, l’Autorité Nationale redoute les excès synonymes de banqueroute et d’addiction dans les jeux, la mise moyenne par joueur ayant progressé de 6,3% en ce qui concerne déjà les paris!

Un record historique pour le RPB qui conduit à une plus grande vigilance?

Devant ce revenu brut des jeux record, prenons le temps quand même de nous réjouir, à l’instar de la présidente de l’ANJ, Isabelle Falque-Pierrotin: “Cette bonne santé du marché démontre qu’une réglementation exigeante n’est pas un obstacle au développement”. Ensuite, viendra le temps de la prudence, comme la présidente se plait également à le rappeler: “Cette croissance rend d’autant plus pertinent l’objectif de réduction du nombre de joueurs excessifs que l’ANJ a placé au centre de son action pour les années à venir”!

D’année en année, les bénéfices augmentent, comme l’ANJ a pu le constater pour le PMU (Pari Mutuel Urbain), mais surtout pour la FDJ (Française des Jeux) qui raffle tous les suffrages après le rachat du groupe Kindred, deuxième opérateur européen des JHA (Jeux de Hasard et d’Argent) et des paris dans le sport. À elles deux, ces structures qui font désormais partie de notre quotidien représentent 62,7% du produit national brut de la France dans sa totalité.

Quand on voit que 4 sports en France engendrent à eux seuls plus de 88% des paris sportifs, on comprend aisément que derrière la pratique des jeux se cache toujours une formidable passion! En 2023, il s’agissait du Football, du Basket-Ball, du Rugby et du Tennis. Faisons en sorte qu’elles ne deviennent pas dévorantes pour que les jeux de casinos en ligne puissent rester avant tout le plaisir de vivre une émotion authentique aussi bien que ludique!

Plus d'articles

Pas de jeux d’argent avant 21 ans
Pas de jeux d’argent avant 21 ans
13 juin 2024 | par Gilles Sade
Lire plus
Le Casino d’Hendaye, tournois de poker au coeur du Pays Basque
Le Casino d’Hendaye, tournois de poker au coeur du Pays Basque
21 mai 2024 | par Gilles Sade
Lire plus
La Gamification dans les casinos en ligne
La Gamification dans les casinos en ligne
08 mai 2024 | par Florian Delmas
Lire plus

Souscrivez à la newsletter! Recevez des bonus en exclusivitée..

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les derniers bonus et promotions en exclusivité.

Pour tout autre sujet, n’hésitez pas à nous contacter !